KOUACHI COMMUNICATION

Finalement, de leur point de vue obscur, ceux qui ont attaqué Charlie Hebdo, avaient mille fois raison: – la liberté de pensée et d’opinion, au fondement de notre Etat démocratique, autorise forcément à caricaturer X ou Y, fût-il considéré comme un ou le « prophète » par une ou plusieurs communautés de croyants. Attaquer Charlie Hebdo, c’est régler le vieux compte des caricatures et commettre un des pires attentats contre l’Etat démocratique. Finalement, de notre point de vue, à nous, citoyens épris de liberté et d’Etat démocratique, ces connards qui ont attaqué Charlie Hebdo ont rappelé, a contrario, quel merveilleux paradis d’intelligences c’était et ça doit rester. Ils ont revalorisé ce qui n’aurait jamais dû perdre de sa valeur, la liberté de pensée et d’opinion. Oui, les tristes Kouachi avaient bien raison de leur point de vue, et oui, ils n’ont pas sous-estimé les feutres de nos caricaturistes, leurs glorieux adversaires. Mais la méthode des frères Kouachi, pour autant qu’il y ait une méthode chez ces psychopathes, est mauvaise: le massacre des caricaturistes laisse ô combien vivants leurs dessins et leur mauvais esprit. Charlie Hebdo était en difficulté financière, c’est notre responsabilité à nous citoyen de l’avoir délaissé. La formidable opération de communication organisée par les frères Kouachi contribuera à renforcer Charlie Hebdo et nous faire souvenir, au signe de son titre, la valeur infinie portée par cette feuille de choux. Finalement, je soupçonne ces mauvais esprits seins, d’avoir organisé de mèche avec  les deux ou (trois) Kouachi cette formidable opération de pub. Les empafés!

Votre sacrifice, Charb, Cabus, Wolinsky, Tignous et autres, et je ne doute pas que vous ayez jamais envisagé, de l’être, sacrifié, mais il faut bien admettre que vous l’ayez été, votre sacrifice donc, n’aura pas été en vain: comme vous nous manquerez, comme vous nous inspirerez, vivent vous et vos caricatures!

Abonnez vous!